Nouvelle réglementation du saut élastique en Suisse

Les lois fédérales changent, et c’est au tour des sports à risques que cela tourne maintenant. En effet, une nouvelle réglementation du saut à l’élastique entre en vigueur en Suisse.

reglementation-saut-elastique-suisse

Le nouveau sésame pour pouvoir proposer des activités à risques sera une autorisation délivrée par le canton de résidence et valable sur tout le territoire. Cela marche pour les particuliers comme pour les sociétés et même les personnes travaillant dans la confédération plus de 10 jours/an, si le gain à l’année est supérieur à 2300 francs suisses (1861.85 €) alors, une assurance de responsabilité professionnelle de 5 000 000 francs Suisses minimum sera obligatoire, car la personne et/ou la société sera considérée comme un prestataire commercial. Ceci afin d’être couvert à hauteur des risques liés à l’activité et de ne pas avoir les mêmes conséquences que l’accident de canyoning de Saxetbach qui avait fait 21 morts il y quelques années.

Autre changement, il faudra disposer d’une licence permettant d’exercer une activité avec un degré de difficulté élevé. Afin de s’assurer de l’honnêteté de ces prestataires, les clients pourront consulter les différentes données sur le site de l’Office Fédéral du Sport (OFSPO).

Ces modifications de réglementation concerne les sports à risques et professions tels que:

  • Alpinisme
  • Grimpe
  • Rafting
  • Saut à l’élastique
  • Canyoning
  • Nage en eaux vives
  • Randonnées en montagne
  • Randonnées à skis et en snowboard hors limite de la forêt
  • Guide de haute montagne

commentaires Facebook